Souvenez-vous de votre première fois au volant

Il n’est pas rare de voir dans les rues de la capitale économique ivoirienne, Abidjan, ces inscriptions sur certains véhicules « ATTENTION NOUVEAU CHAUFFEUR, SOYEZ INDULGENTS » ou «  SOUVENEZ-VOUS DE VOTRE PREMIÈRE FOIS ». Ces inscriptions montrent bien toutes les difficultés qu’il y a à pouvoir maîtriser totalement les techniques de conduite apprises dans une auto-école. Ayant moi-même déjà été témoin, en tant que passager, de la difficulté de certains conducteurs lorsqu’ils sont livrés à eux même sur la route, j’ai voulu en savoir un peu plus sur les débuts de ces nouveaux chauffeurs quand ils prennent seuls la route pour la toute première fois.

La première fois avant le permis

 Le processus d’obtention du permis de conduire en Côte d’Ivoire comporte plusieurs étapes qui varient en fonctions des cas. En effet, il y a le cas des nouveaux demandeurs, c’est-à-dire ceux qui n’ont jamais conduit de leur vie, le cas de ceux qui veulent une copie du permis et il y a ceux qui doivent renouveler leur permis. Dans notre cas, seul les nouveaux demandeurs nous intéressent.

Les nouveaux demandeurs doivent passer, officiellement, par une auto-école agréée. Dans cette école de conduite, ils prendront des cours de conduites théoriques et pratiques. Une fois ces étapes terminées, ils iront passer un test afin de voir si oui ou non ils peuvent conduire de façon autonome et responsable.

Mais avant l’obtention de ce bout de rectangle rose mesurant 53,98 millimètres de largeur et 85, 59 millimètre de longueur pour une épaisseur de 0,76 millimètre, les apprenants devront prendre seul, un jour, le volant dans le cadre des cours pratiques dispensés par l’auto-école.

Selon les témoignages que j’ai pu recueillir, être au volant, pour la toute première fois, sur une grande voie, même avec un moniteur d’auto-école à ses côtés n’est pas une partie de plaisir. En effet, la plupart des candidats perdent leur sang fois, en pleine circulation, ils sont stressés, ils ont peur d’aller vite et de faire une sortie de route ou de renverser un piéton. ‘’ Ma première fois, j’étais tellement stressé que j’ai calé le moteur en pleine voie ‘’ raconte Giselle. De son côté Hermane, soutient que la première fois qu’il devait prendre le volant dans le cadre de ses cours théoriques, il devait parcourir une distance d’environ un kilomètre à une heure de pointe en plus. ‘’ Je me souviens avoir eu à mélanger les vitesses plusieurs fois au cours du trajet. Et le comble, c’est l’indiscipline de certains chauffeurs avec leur klaxon qui ne font qu’augmenter le stress ‘’ soutient-il.

Souvenez-vous_autocollant nouveau chauffeur

Souvenez-vous_autocollant nouveau chauffeur

La première fois après l’obtention du permis.

 Après avoir réussi aux examens de conduite, on vous délivre le permis, enfin ! Pour ceux qui réussissent à avoir un véhicule sous la main, rapidement, ou même un peu plus tard, les épreuves ne sont pas encore finies. En effet, le nouveau chauffeur se retrouve propulsé dans un univers ou certains chauffeurs de waren (taxis communaux) se croient dans un remake du film Transporteur, quand ils prennent le volant, sans compter avec la maladresse de certains chauffeurs de Gbaka (Véhicule de transports en commun) à qui on aimerait demander s’ils ont véritablement passé le permis dans les normes comme tout le monde.

 Étant conscient de leur inexpérience, la plupart des nouveaux chauffeurs n’hésitent pas à mettre à l’arrière de leur véhicule, sur la vitre, une feuille de format A4 en mode paysage comportant le plus souvent l’une des  inscriptions suivantes ‘’’ SOUVENEZ-VOUS DE VOTRE PREMIÈRE FOIS’’ ou ‘’ATTENTION NOUVEAU CHAUFFEUR, SOYEZ INDULGENTS’’.

Faire passer le message que l’on est une nouvelle ou nouveau venu est bien, mais rouler avec sérénité jusqu’à destination, est une autre chose. ‘’La première fois que j’ai pris la route après mon permis ; j’étais tout raide dans mon siège et je refusais de prendre, les premières semaines, qui que ce soit dans ma voiture. J’avais peur d’avoir des vies entre mes mains ‘’ explique Georges.

‘’C’est lorsque tu dois emprunter des voies avec un fort trafic aux heures de descente que la panique s’installe, mais avec le temps on finit par s’y habituer ‘’ nous explique Patricia.

 En somme , que ce soit avant ou après l’obtention du permis de conduire, caler le moteur, passer les mauvaises vitesses, inscrire à l’arrière de sa voiture que l’on est un nouveau chauffeur fait partie des étapes de la vie de tout automobiliste.

 Et vous, comment a  été votre première fois au volant ?